Accueil » Projet » Projet d’insertion socioprofessionnelle des mendiants handicapé et non-handicapé de la Rue au Niger-Niamey

Projet d’insertion socioprofessionnelle des mendiants handicapé et non-handicapé de la Rue au Niger-Niamey

Montant minimumCFA Montant maximumCFA
CFA
Actuel 32.000 CFA
Cible 375.248.700 CFA
Contributeurs 1
2 Campagnes | 0 Campagnes aimées

Ajouter une campagne comme celle-ci

Histoire

Contexte du projet

Certes le Niger dispose d’un cadre juridique qui garantit explicitement le droit des personnes handicapées et un cadre institutionnel représenté par plusieurs départements ministériels qui mettent en œuvre des actions qui sont en relation directe avec la protection et la promotion des droits des personnes handicapées (Education, Formation professionnelle, Santé, Sécurité alimentaire, Jeunesse et Sport, Fonction publique, Emploi, Protection sociale, Promotion de la Femme et Protection de l’Enfant, entre autres), cependant la prise en charge réelle de cette frange de population reste un défi.

Les conditions socio-économiques précaires des personnes handicapées stipulent qu'une attention particulière soit accordée à ce groupe vulnérable. Cela est conforme à la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées (CDPH), aux ODD 2030 (objectifs de développement durable) et au principe de ne laisser personne de côté.

Dans la plupart des cas, les personnes handicapées sont laissées pour compte et s’adonnent à la mendicité afin de survivre. Cette situation de vulnérabilité associée aux prétextes socioculturels et religieux, confinent les personnes handicapées dans une pratique de mendicité se laissant ainsi pour compte.

Afin de contribuer à améliorer la situation socioprofessionnelle des mendiants, le projet cible les handicapés et non-handicapés mendiants qui subissent beaucoup plus le poids de la pauvreté et de la discrimination.

Ainsi donc le Projet d’insertion socioprofessionnelle des mendiants handicapés et non- handicapés de Niamey vise à créer un programme de réinsertion dédié spécifiquement aux mendiants afin qu’ils puissent avoir l’opportunité d’exercer des métiers professionnels tout en les dotant de matériels.

Les personnes handicapées constituent les couches les plus vulnérables, victimes de

Discriminations et exposées aux inégalités sociales et économiques limitant ainsi leur accès aux services sociaux de base et leur participation pleine et effective à la vie de la société. Dans la plupart des cas, les personnes handicapées sont laissées pour compte et s’adonnent à la mendicité afin de survivre ; et souvent elles impliquent d’autres enfants dans cette pratique en se servant d’eux comme guides.

Ainsi donc le Projet d’insertion socioprofessionnelle des mendiants handicapés et non handicapé de Niamey vise à créer un programme de réinsertion dédié spécifiquement aux 1350 mendiants handicapés et non-handicapés afin qu’ils puissent avoir l’opportunité d’exercer des métiers professionnels tout en les dotant de matériels.

Trois éléments qui caractérisent au mieux les problèmes

  • La pauvreté
  • Les prétextes socioculturels et religieux
  • Le handicap
  • Les conditions de vie difficiles en milieux rurale qui occasionnent l’exode des mendiants vers le milieu urbain (Niamey)

Objectif global : Contribuer à améliorer le niveau d’insertion socioprofessionnelle des personnes handicapées et non-handicapées vulnérable


Objectifs spécifiques :

Objectif spécifique 1 : Orienter les adolescents mendiants handicapés et non-handicapées les plus vulnérables vers les centres de formation de métiers.

Objectif spécifique 2 : Création de centre d’accueil et assurer la prise en charge de leur formation

Objectif spécifique 3 : Doter les mendiants handicapés et non-handicapées de kits d’installation et outils d’adaptation selon l’orientation professionnelle validé par eu après leur formation.

Objectif spécifique 4 : Création de centre d’accueil pour leur suivie et prise en charge


Résultats attendus :

R1 : Les adolescents mendiants handicapés et non-handicapées sont orientés vers les centres de formation aux métiers socioprofessionnels.

R2 : Les mendiants handicapés et non-handicapées sont pris en charge dans les centres de formation

R3 : Les mendiants handicapés et non-handicapées sont dotés de kits d’installation et des outils d’adaptation

R4 :  le centre d’accueil est créé pour le monitoring et prise en charge

Nom de l’entreprise / Organisation Montant du don Date
AMREDI 32.000 CFA 8 septembre 2022 15h02
S’abonner
Notification pour
guest
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires